Accueil > fr > Les expositions et évènements > Archives > 2010 > Les territoires de l’Art modeste

27 novembre 2010 - 2 octobre 2011

Les territoires de l’Art modeste

10 ans du MIAM


A l’occasion de son dixième anniversaire, le MIAM présente une exposition exceptionnelle : Les Territoires de l’Art Modeste. Douze expositions en une, qui ouvrent un panorama sur presque tous les champs de la création explorés par le Miam depuis 10 ans, avec des œuvres d’artistes contemporains confirmés ou émergents, anonymes ou réputés, d’artisans, d’artistes autodidactes ou singuliers, venant de la rue ou de l’art brut, des arts populaires ou de la culture underground.

Fondé par les artistes Hervé Di Rosa et Bernard Belluc en 2000, le Musée International des Arts Modestes est un laboratoire ouvert aux artistes de toutes générations et de tous horizons. Le MIAM a fait des créations marginales ou périphériques le coeur de sa réflexion et a favorisé la circulation des regards entre la culture savante et la culture populaire. En dix ans, le MIAM a présenté le travail de plus de 300 artistes du monde entier dans des expositions toujours surprenantes et inattendues et a reçu plus de 250 000 visiteurs.

Hervé Di Rosa, inventeur de l’art modeste, commissaire général de cette exposition, invite pour l’occasion quelques artistes de premier plan, qui partagent avec lui cette sensibilité. Ils dévoileront leurs collections, mettront en scène les créateurs qu’ils admirent ou feront dialoguer leurs oeuvres avec l’art modeste. Une fois de plus, le MIAM propose la rencontre de démarches artistiques diverses, dans des contextes très différents (la prison, la rue, le monde rural, du Brésil à l’Inde en passant par l’Afrique et l’Europe) et dans toutes les disciplines (la musique, les arts graphiques, le cinéma, les arts numériques, l’architecture…).

Le public pourra ainsi découvrir la BD originale créée dans les années 40 par un autodidacte redécouvert par Robert Combas, le compositeur catalan Pascal Comelade et son orchestre mécanique, le collectif « Frédéric Magazine » et son cabinet graphique, la libre création de l’artiste peintre argentin Antonio Segui autour des dessins Bamoun (Cameroun), la maison-musée de Bernard Belluc, co-fondateur du MIAM, l’art du « paños », collection de la Pop galerie, mis en scène par l’artiste Stéphane Pencréac’h, une installation du réalisateur Michel Gondry à partir du décor du film La science des rêves, mais aussi Aux marges de l’art brut présenté par l’écrivain Laurent Danchin, les créations numériques du designer Etienne Mineur, l’installation des patuas du Bengale par l’artiste nomade NG et une collection de cordeis brésiliens détournée par le collectionneur Philippe Artaud, avec l’auteur-commissaire Philippe Saulle, l’écrivain et éditeur Robert Gordienne et l’imprimeur graveur François Dezeuze.


Commissariat : Hervé Di Rosa
Commissaires associés : Laurent Danchin, Hervé Perdriolle, Pascal Saumade, Jean Seisser.

Artistes : Philippe Artaud, Bernard Belluc, Isabelle Boinot, Chomo, Robert Combas, Pascal Comelade & Christian Laporte, Frédéric Fleury, Michel Gondry & Sylvain Arnoux, Mister Imagination, Etienne Mineur & Bertrand Duplat, NG, Stéphane Pencréac’h, Emmanuelle Pidoux, Frédéric Poincelet, Stéphane Prigent, Emile Ratier, Raymond Reynaud, Rostarr, Antonio Segui, Dorothée Selz, Marcel Storr, Germain Tessier